a été ajouté à votre panier avec succès

Des mesures concrètes pour la main-d’œuvre

Par 13 mai 2019Salle de presse

Trois-Rivières, le 13 mai 2019 –La Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières (CCI3R) salue grandement l’annonce récente du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Jean Boulet, au sujet des travailleurs expérimentés. Comme la main-d’œuvre fait partie des axes prioritaires de la CCI3R et que cette dernière a priorisé plusieurs actions en ce sens au cours des derniers mois, c’est avec beaucoup d’intérêt que l’organisation fera la promotion des mesures annoncées ce matin.

 

« Plusieurs de nos membres nous partagent leurs préoccupations au niveau de la situation de rareté de main-d’œuvre et à cet égard, les incitatifs présentés par M. Boulet me réjouissent. Totalisant des investissements de 892 millions de dollars sur 5 ans, les mesures concrètes annoncées pourront bénéficier aux travailleurs expérimentés de la Mauricie, ainsi qu’à nos entreprises. Notamment, la bonification du crédit d’impôt pour prolongation de carrière, de 533,2 millions de dollars sur 5 ans, dès cette année, duquel l’âge d’admissibilité passe de 61 à 60 ans, permettra aux travailleurs avec expérience détenant une rémunération annuelle inférieure à 29 000$ de ne pas payer d’impôt provincial. Il s’agit d’une augmentation notable de 10 000$ comparativement à ce qui a été fait l’an dernier », partage avec enthousiasme le président de la Chambre trifluvienne, M. Marco Champagne.

 

Le ministre Boulet souligne également que les entreprises devront s’efforcer de revoir certains volets de leur fonctionnement, faire preuve de flexibilité, et adapter la formation de certains types de postes, afin que collectivement, ces mesures concrètes deviennent l’une des solutions pour contrer la rareté de main-d’œuvre.

Avec ces mesures, le Gouvernement du Québec estime à 89 000 le nombre de travailleurs expérimentés qui pourraient être incités à demeurer plus longtemps sur le marché du travail. Dès 2020, on parle de plus de 120 000 postes qui sont à pourvoir au Québec. Cette initiative a un réel impact sur la croissance de nos entreprises, donc sur le développement économique de chez nous.

 

D’ailleurs, la Chambre est fière d’être partenaire d’un événement majeur dédié aux travailleurs d’expérience, le « Forum Mauricie, marché du travail, misons sur les 50 ans et plus », organisé par l’Association québécoise de gérontologie. Face à la rareté de main-d’œuvre, les gens de 50 ans et plus sont une partie de la solution et lors de cette journée, les dirigeants d’entreprise pourront partager sur les bonnes pratiques à mettre en action pour les recruter et les maintenir en emploi. Notons que le mot de bienvenue de l’événement est assuré par le ministre Boulet, alors que l’ouverture de la journée sera partagée entre le maire de la Ville de Trois-Rivières M. Jean Lamarche et le président du Regroupement des Chambres de Commerce de la Mauricie, M. Pierre Mercier.

 

 

Faits saillants (source MTESS):

 

  • En 2018, le taux d’emploi des 60 à 64 ans était de 48,5 % au Québec versus  54,8 % en Ontario. Chez les 65 ans et plus, il était de 10,3 % au Québec et de 13,7 % en Ontario.
  • Afin de permettre à davantage de personnes d’en bénéficier, l’âge d’éligibilité au crédit d’impôt pour la prolongation de carrière est abaissé de 61 à 60 ans.
  • Pour les travailleurs de 60 à 64 ans, le montant maximal du crédit d’impôt peut atteindre 1 500 $. Globalement, cette bonification profitera à près de 158 000 travailleurs de 60 à 64 ans.
  • Pour les travailleurs de 65 ans et plus, le crédit d’impôt existant continue de s’appliquer et peut atteindre 1 650 $.
  • Grâce aux réductions des charges sur la masse salariale des petites et moyennes entreprises, 50 % des cotisations québécoises payées par l’entreprise seront remboursées sous forme de crédit d’impôt pour chaque travailleur âgé de 60 à 64 ans jusqu’à concurrence de 1 250 $. Également, 75 % de ces cotisations seront remboursées pour chaque travailleur de 65 ans et plus jusqu’à concurrence de 1 875 $.
  • Le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale peut également soutenir les travailleurs expérimentés, notamment par l’intermédiaire de la Subvention salariale pour personnes expérimentées, qui soutient l’intégration en emploi des personnes âgées de 55 ans et plus et celles âgées de 50 à 54 ans qui sont prestataires d’une aide financière de dernier recours.

-30-

 

Renseignements :
Andréanne Guilbert, directrice générale par intérim
Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières
andreanne.guilbert@cci3r.com
Tél. : 819 375-9628
Cell. : 819 698-4594

X
X