a été ajouté à votre panier avec succès

Budget fédéral – Déception pour le projet du train à grande fréquence

Par 20 mars 2019Salle de presse

Trois-Rivières, le 20 mars 2019 – Suite au dépôt du budget du gouvernement fédéral, la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières (CCI3R) tient à exprimer sa profonde déception, en constatant qu’aucune somme n’est allouée à la réalisation du projet du train à grande fréquence (TGF), dossier que défend l’organisation depuis des décennies.

 

« Grâce à la collaboration de tous les médias locaux, avec qui nous entretenons d’excellentes relations, j’ai pu partager notre sentiment de déception, à l’égard des octrois budgétaires dont fait état le rapport du ministre Morneau. Une infrastructure si importante pour notre développement économique et touristique, répondant à des attentes de développement durable, et qui s’avère être l’une des solutions à la mobilité de la main-d’œuvre aurait dû se retrouver dans ce budget pré-électoraliste », exprime celui qui tout récemment, participait à une rencontre avec les gens de VIA Rail où l’espoir se faisait sentir, M. Marco Champagne, le président du conseil d’administration de la CCI3R.

 

Évidemment, la Chambre n’entend pas baisser les bras. Les initiatives de mobilisation ainsi que les différentes actions auprès des instances seront multipliées. Entourés de tous les partenaires déjà impliqués, nous continuerons de faire valoir les bénéfices d’un point de vue économique, touristique, social et écologique. « Pour que le TGF de VIA Rail puisse être réalisé à l’horizon 2023, il aurait fallu une enveloppe dédiée à la construction du TGF dans le budget », déplore M. Stéphane Forget, président – directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), appuyé de M. Marco Champagne, président CCI3R.

 

D’un point de vue plus positif, il est essentiel de saluer la mise en place d’autres mesures annoncées, notamment la bonification de l’exemption des gains du Supplément de revenu garanti, qui incitera les travailleurs expérimentés à faible revenu, les plus susceptibles à avoir besoin de travailler, à rester sur le marché du travail, ce qui s’avère une solution intéressante à la pénurie de main-d’œuvre, un axe d’orientation ardemment défendu par la CCI3R.

 

-30-

Informations:
Andréanne Guilbert, directrice générale par intérim
Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières
andreanne.guilbert@cci3r.com
Tél. : 819 375-9628
Cell. : 819 698-4594

X
X