a été ajouté à votre panier avec succès

Les réactions de la CCITR au budget fédéral

Par 23 mars 2017Salle de presse

Trois-Rivières, le 23 mars 2017 – « Devant l’incertitude américaine, le budget fédéral aurait pu dégager une plus grande marge de manœuvre afin, au besoin, d’aider les entreprises canadiennes à rester compétitives », a déclaré Stéphane Forget, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), appuyé de Pierre Mercier, président de la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières (CCITR).

Déficit – Même si la croissance canadienne s’améliore, la FCCQ et la CCITR constatent que le gouvernement refuse d’essayer d’éliminer le déficit. La communauté d’affaires du Québec en est préoccupée.

Marge de manœuvre ? Tandis que l’incertitude sur la réforme fiscale attendue aux États-Unis de même que sur les effets de la réouverture de l’ALÉNA demeurent, la FCCQ et la CCITR estiment qu’il aurait été prudent que le gouvernement du Canada se constitue une plus grande marge de manœuvre afin d’avoir la flexibilité pour éventuellement pallier aux effets des réformes américaines sur le Canada.

Main-d’œuvre – Pour améliorer la compétitivité fondamentale des entreprises canadiennes, la FCCQ et la CCITR se réjouissent du budget additionnel accordé au développement de la main-d’œuvre, notamment aux ententes sur le marché du travail avec les provinces.  Celles-ci auront une souplesse accrue dans l’utilisation des sommes. Les entreprises bénéficieront aussi des mesures pour améliorer la littératie numérique des travailleurs, ainsi que le nombre de stages en sciences et technologies.

Innovation – La FCCQ et la CCITR jugent primordial d’investir en innovation. Elles saluent les mesures budgétaires visant à la soutenir. Elles appellent maintenant à des mesures qui feront en sorte que toute la chaîne d’innovation, de la recherche à la commercialisation soit considérée.

Bois d’œuvre – Face au nouveau conflit sur le bois d’œuvre avec les États-Unis, le gouvernement n’a pas inscrit au budget un programme de garanties de prêts destiné aux entreprises touchées par le conflit. La FCCQ et la CCITR s’attendent à ce que le gouvernement agisse en ce sens.

Infrastructures – Au Budget 2016, la FCCQ et la CCITR avaient appuyé l’intention du gouvernement d’augmenter ses dépenses en infrastructures afin de stimuler l’économie. Elles constatent que le gouvernement maintient cette priorité, mais lui demande maintenant d’accélérer l’approbation des projets et le déboursé des sommes.

À propos de la CCITR
Fondée en 1881, la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières unit plus de 800 membres, issus de plus de 600 entreprises, exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie. C’est donc avec fierté qu’elle constitue le plus grand regroupement indépendant de décideurs et de chefs d’entreprises en Mauricie en plus d’apparaître parmi les Chambres les plus actives au Québec. 

À propos de la FCCQ
Grâce à son vaste réseau de plus de 140 chambres de commerce et 1 200 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 60 000 entreprises et 150 000 gens d’affaires exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu’ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d’affaires innovant et concurrentiel.

-30-

Source :
Pierre Mercier
Président
Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières
819 375-9628
info@ccitr.net

Pierre Mercier

Président, Chambre de commerce
et d’industries de Trois-Rivières

X
X