a été ajouté à votre panier avec succès

La leçon de mon grand-père

Par 19 janvier 2015Tribune des membres

Je commence régulièrement mes présentations par cette phrase que mon grand-père disait : « Tu ne peux pas savoir où tu vas, si tu ne sais pas d’où tu viens! » Une phrase bien ordinaire à première vue, mais que j’adore parce qu’elle s’adapte à plusieurs sujets.

Pour connaître sa destination, il faut suivre une carte. En entreprise, pour atteindre ses objectifs, il faut un plan. Qui part en voiture vers une destination inconnue sans une carte ou un GPS? Vous pouvez bien sûr conduire par instinct et atteindre la destination, mais est-ce que ce sera le chemin le plus efficace? Il en va de même avec votre entreprise. Comment pouvez-vous espérer des résultats efficaces sans vous donner des objectifs précis, sans avoir une vision du chemin à prendre, sans carte, GPS ou boussole?

Les entreprises me consultent d’abord pour leur campagne publicitaire. Mais régulièrement, le travail devient un diagnostic de positionnement. Après mon premier bonjour, je pose la question « quels sont vos objectifs? » et j’ai droit à un magnifique silence. Les dirigeants ne savent pas quoi me répondre, j’insiste : « Voulez-vous augmenter vos ventes locales? De combien? Développer un nouveau marché? Augmenter votre notoriété? »  À cela, on me répond instantanément : « Je veux faire plus d’argent! ». Bien sûr, qui ne le voudrait pas… Combien d’argent? Quels clients? Avec quels moyens? Autre silence…

Plusieurs entreprises perdent de vue leurs objectifs. Quand ils ont un plan d’affaires, les dirigeants ne le consultent jamais. Ainsi, ils finissent par s’égarer en route, ils s’éparpillent. Ils perdent de vue leur objectif et surtout, ils mettent à risque la réputation de l’entreprise. Car à s’éparpiller, vous n’êtes plus le spécialiste de votre industrie, vous êtes un généraliste de plusieurs industries. Souvenez-vous de qui vous êtes…

Paul Arden dans son livre « It’s not good you are, it’s how good you want to be » parle d’ailleurs du sujet en disant : « Arrêtez de chercher une nouvelle opportunité, ce que vous vous avez entre les mains est aussi une opportunité! ». Avez-vous vraiment fait le tour de votre spécialité? N’y a-t-il vraiment plus rien à développer, inventer ou améliorer dans votre domaine?

Souvenez-vous de ces trois questions : qui êtes-vous, d’où venez-vous et où voulez-vous aller?

Oh, une dernière chose, avez-vous partagé votre vision avec votre équipe? Sinon, comment voulez-vous qu’ils vous aident? Mais cela, ce sera le sujet d’un autre billet!

 

M. François Bordeleau, MBA
Bordeleau Marketing
819 244-4442

X
X