a été ajouté à votre panier avec succès

La CCI3R laisse partir son plus précieux wagon

Par 26 octobre 2017Salle de presse

Trois-Rivières, le 26 octobre 2017. – C’est en 1983 que la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières (CCI3R) accueille M. Jean-Claude Gendron comme coordonnateur. Près de 35 ans plus tard, le temps est venu pour lui de profiter à plein des plaisirs de la vie et c’est un honneur pour l’organisation trifluvienne d’évoquer son parcours qui regorge d’accomplissements. Les multiples dossiers et événements qu’il a menés au cours de sa carrière comptent parmi les richesses de la Chambre et par conséquent, il est primordial de souligner sa contribution marquée à la notoriété de notre communauté d’affaires.

Coordonnateur fidèle et dévoué, Jean-Claude fut témoin de multiples changements au cours de toutes ces années. Changements à la direction générale, à la présidence, déménagements, nouvelles méthodes de travail, etc. Il a toujours su prouver ses facultés d’adaptation et conserver une attitude positive. Ses valeurs de loyauté, de rigueur et de professionnalisme ont assuré la bonne marche des affaires, ce qui est indispensable à l’essor d’une Chambre de commerce. À travers ses diverses fonctions, cet homme cultivé, très curieux de nature, alimentait la Chambre en tout ce qui a trait au développement économique. Son sens politique, son expérience et sa sagesse lui permettaient d’avoir une vue d’ensemble des dossiers régionaux, ce qui servait et sert encore grandement l’organisation. Il a tellement à cœur les archives et l’âme de la CCI3R, qu’on le surnommait gentiment « notre gardien de l’histoire », sûrement grâce à sa mémoire phénoménale.

« C’est un mélange d’émotions que de voir partir notre cher Jean-Claude. La tristesse de perdre un précieux coéquipier en qui j’avais tellement confiance, et il me le rendait. C’est une joie de le regarder s’épanouir vers d’autres centres d’intérêts, car Jean-Claude n’a pas attendu la retraite pour s’entourer d’amis et pratiquer plusieurs sports. Tous ceux qui le connaissent auront tout de suite le golf à l’esprit, mais également les quilles, les voyages, l’histoire et plus encore. Je souhaite que l’empreinte qu’il laisse à son départ ne s’efface pas et que tout ce qu’il a pu nous apprendre reste bien ancré dans nos esprits. Jean-Claude a su conjuguer ses nobles qualités et je lui en suis profondément reconnaissante », partage avec émoi la directrice générale Mme Marie-Pier Matteau.

-30-

Source :
Marie-Pier Matteau, directrice générale
mpmatteau@cci3r.com
819 375.9628

M. Jean-Claude Gendron

X
X